madamepolette@gmail.com | 06 18 00 43 68
Bien manger pour la pole dance : le point sur la qualité et la quantité

Bien manger pour la pole dance : le point sur la qualité et la quantité

Ce que l’on mange a une grande incidence sur nos performances sportives. Pour des sessions de pole dance productives, il est important de donner à son corps ce dont il a besoin. Cela passe notamment par des aliments de bonne qualité et en quantité suffisante. Bien manger pour la pole dance peut sembler compliqué, alors voici quelques conseils pour vous aider à optimiser votre alimentation.

pole dance et alimentation

Une alimentation de qualité : un must pour la pole dance

Manger des aliments sains : le carburant de la poleuse

Avoir une alimentation healthy, ce n’est pas juste pour poster de jolies photos de smoothie bowls sur Instagram. Consommer des aliments sains et manger équilibré est indispensable pour carburer pendant vos séances de pole dance !

Pour cela, mieux vaut éviter les plats préparés industriels ou encore les biscuits saturés en sucres raffinés.

Le saviez-vous ? Entre 1950 et 2010, la consommation de sucre des Français a été multipliée par 30 ! Outre les risques que cela génère pour la santé (diabète, surpoids, etc.), une consommation excessive de sucre crée également une véritable dépendance dont il est difficile de se débarrasser.

L’idéal est donc de manger des produits frais et de saison que vous aurez cuisinés vous-même. Eh oui, rien de tel que de bons petits plats maison pour être en forme et au top sportivement. Certes, cela prend un peu plus de temps que de mettre une barquette de lasagnes au micro-ondes, mais votre corps vous dira merci.

Si vous en avez la possibilité, privilégiez les fruits et légumes Bio, car ils peuvent généralement être consommés avec leur peau, source de nombreuses vitamines.

Apprendre à lire les étiquettes

Tous les aliments que vous trouvez en supermarché ne sont pas foncièrement mauvais. Le tout est d’apprendre à bien lire les étiquettes pour repérer les ingrédients et additifs néfastes pour la santé.

L’huile de palme, par exemple, est à éviter car elle contient beaucoup d’acides gras saturés qui mettent à mal notre système cardiovasculaire. Le problème, c’est que sur les étiquettes, elle se cache parfois sous l’appellation « huile végétale » plutôt qu’huile de palme.

De même, de nombreux additifs alimentaires peuvent engendrer des problèmes de santé et, par effet de ricochet, de moins bonnes performances en pole dance. Hyperactivité, troubles de la vision, asthme, insomnies ou encore risque accru de cancer… la liste des dangers liés aux additifs est longue !

Pour vous éviter d’avoir à apprendre par cœur chacun de ces additifs et colorants ainsi que leur « code Exxx », le mieux est de choisir des aliments qui n’en contiennent aucun ou très peu. Lorsque vous lisez une étiquette, plus la liste des ingrédients est courte, mieux c’est. Et s’il y a des ingrédients dont vous n’arrivez même pas à déchiffrer le nom, mieux vaut passer votre chemin.

Préparer ses repas pour la pole dance
Préparer ses repas soi-même : un moyen de manger plus sainement

Opter pour un mode de cuisson adapté

Un autre point important pour avoir une alimentation en adéquation avec la pratique du sport en général (et de la pole dance en particulier), c’est de bien préparer ses repas.

Pour préserver les vitamines et les minéraux présents dans les aliments, l’idéal est de les consommer crus ou cuits avec un mode de cuisson doux.

La cuisson à la vapeur, par exemple, est parfaite pour faire cuire tous vos légumes, légumineuses, céréales ou encore les poissons.

Bien entendu, rien ne vous empêche de cuire vos aliments autrement, mais le risque est de ne pas pouvoir bénéficier de tous les bienfaits qu’ils peuvent vous apporter.

Une cuisson par ébullition, par exemple, peut faire perdre jusqu’à 75 % de la teneur en vitamine C d’un aliment, car cette dernière est hydrosoluble et très sensible à la chaleur. Il en va de même pour la plupart des vitamines du groupe B.

Des prises alimentaires qui répondent à vos besoins

Comprendre la faim et la satiété : écouter les signaux envoyés par l’organisme

La faim est un signal de notre corps pour nous alerter d’un début de manque d’énergie. Autrement dit, lorsque vous avez faim, votre corps vous réclame de quoi combler vos besoins physiologiques. Il est donc important de (bien) manger pour vous rassasier et être en forme.

La satiété, elle, est un autre signal qui indique que vous avez absorbé la quantité d’aliments qu’il fallait. Ni trop, ni pas assez. Tout comme la faim, la satiété est un signal qui doit être écouté. En effet, manger trop peut entraîner un certain inconfort (ballonnements, lourdeur dans l’estomac, etc.). Mieux vaut donc renoncer à votre dessert si votre ventre vous dit « stop ». 😉

Manger par faim ou pour une autre raison ?
Ai-je vraiment encore faim pour un dessert ?

2, 3 voire 4 repas par jour ? C’est vous qui voyez

Est-ce que vous prenez votre déjeuner parce que vous avez faim ou parce que c’est l’heure de manger ? Votre estomac crie famine, mais il est seulement 17 heures ? Tans pis, vous attendrez 19 heures pour prendre votre dîner

Comme ces exemples le montrent, nos repas sont souvent dictés par nos habitudes ou notre mode de vie. Les sensations de faim et de satiété sont malheureusement reléguées au second rang.

Pourtant, la répartition de nos repas devrait avant tout se faire en fonction de nos besoins physiologiques et nutritionnels propres. Aussi, ne vous sentez pas coupable si vous avez un petit creux entre les repas, ou que vous n’avez pas envie de manger le soir. Vous pouvez très bien ne faire qu’un seul gros repas par jour si votre corps fonctionne mieux ainsi, ou à l’inverse en faire 4 mais plus légers.

Grignotage et pole dance : halte aux idées préconçues !

On vous a toujours répété qu’il ne fallait pas grignoter entre les repas ? Vous pensez qu’il s’agit d’une mauvaise habitude alimentaire qui pourrait nuire à votre pratique de la pole dance ? Oui et non. Tout dépend de ce que l’on appelle grignotage.

Si vous prenez un en-cas devant la télévision parce que vous vous ennuyez, effectivement, cela aura un impact négatif sur votre santé.

En revanche, vous pouvez très bien prendre une collation saine entre deux repas parce que vous avez faim. C’est d’ailleurs un excellent moyen de répartir ses prises alimentaires, de ne pas être frustré parce qu’on est tiraillé par la faim, et de maintenir un poids favorable à sa santé.

L’alimentation est un domaine passionnant et complexe. Et comme nous avons tous des besoins différents, c’est aussi et surtout un paramètre du quotidien qui est propre à chacun. Pour en apprendre davantage à ce sujet, vous pouvez (re)lire notre article « Les secrets d’une bonne alimentation pour la pole dance : les macronutriments ». Si vous souhaitez bénéficier de conseils personnalisés en rééquilibrage alimentaire, n’hésitez pas à prendre contact avec Amélie !

Laisser un commentaire

Fermer le menu